04 déc. 10

SUITE ET FIN

Donc comme je disais avant l'heure c'est l'heure du tous pour un tous pour je et il le temps las du bla bla politichien polichinel comme vous l'auriez bien ingurgité par l'oesophage du tuyau rallongé du cou soucoupe ovni dans le ciel perpétuelle permanent bleu rouge orangé jusqu'au jaune saupoudré de canon à paté en chair à canon paté rillettes compose ce délicieux magnifiques appréhensible sensible repas festin nu à poil à poli à poil et de suite bleu rouge ver de terre des fôrêts de derrière les fagots d'boué à survivre pas coulé pas fini non non non pas complet la saucisse galettes à la moutarde insensé qui veut pas en dire plus loin plus haut que son cul qui pète péter plus haut que son cul cul et marcher haut pas plus ou moins haut bas haut bas haut bas marche au pas à l'armée marche au pas à l'école collé déboussolé arraché raché rat en sachet un sacheteur sachant sachet un rat sera arraché sans son train train quotidien et oui mes drougies sachez que et puis pourquoi pas que sinon ça va le pour aujourd'hui mais demain matin tu sera loin dans l'oubli le au fond du trou du je sais plus pourquoi j'ai dis ça hier et pourquoi que j'lui ai vrié crié strié dans son zoreilles au fond d'son trou d'tympan que j'lui es vociférais hait cette couennerai bien nul bien basse comme le trou noir du fond d'ma gorge d'la glotte enflammé inflammable au rhum du punk assit à terre effondré ne pas approcher de flamme trop près du gosier pourquoi qu'aujourd'hui et puis demain qu'je regrette ou pas j' m'en fous j' m'en tape le cul par terre qui racle les parterres j'la bein gueuler ma chienne de glotte des postillons qu' y'avait un peu partouti qui vola comme da p'ti spermato zoïdalusse carré fois deux égale douze et quarantes voleurs de postillons qui sont partis aussi vite qu' le Zorro qu'y y fait son Z su'l'bide de garcia tchac tchac poum t'es foutu le peuple est dans la rue el pueblo unido jamàs sera vencido GO postillons GO va t'écraser sur la face des zautres va te vautré dans leur fond d'bouche glotté quand ty s'marre et ouais bien visé bien vissé à coté d'sa molaire bien éparpillé dans la carie mélangé de salive anale mélange élan de gnou de salive molard molaire amarré dans sa mer salé sucé suçoté susurré au nom du sens du père et du saucier assez !!!

Posté par yourane à 16:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur SUITE ET FIN

Nouveau commentaire